J’ai lu Le rouge et le noir jeune avec des tous mes espoirs. Je le relis plus âgé avec tous mes échecs.

Je m’attardai alors à ce qui allait lui arriver. Je m’attache aujourd’hui à noter la façon dont on l’avait prévenu.

(PdB) Écrit par :