D’un sourire il guérissait les blessures

Je me souviens de Henri F., pasteur de l’église évangélique que fréquentaient mes parents, père de mon meilleur ami d’enfance, mort aujourd’hui et que j’aimerais garder un peu vivant en moi par ces lignes. Je me souviens son calme et son flegme anglais (bien qu’il…

Tu m’as donné une place

Petite fille qui pleure dans la nuit. Vous appelle. Qu’on tient dans ses bras et qu’on console en compagnie d’une tétine et de Doudou. Sentir qu’on est à sa place, ici, en cet endroit, en ce moment, et que si tout ce qu’on avait vécu…

Lettre à Louise

Louise, On ne se connait pas mais je sais que tu es la colocataire provisoire de Mé*, à Mo* pour un stage d’architecture. Moi je ne saurais pas trop te dire qui je suis. Un ami de Mé* sans doute, qui nous connaissons depuis 20…

Quand la route est éreintée

Quand la route est éreintée, les êtres humains en tracent d’autres au milieu du grand champ des possibles… Toi aussi tu peux tracer tes possibles dans les pas du succès ! (Oui, j’écris un livre de littérature feel good – en imitant le chaman-mes-couilles des Quatre…

Croisées aujourd’hui (et aussi vite perdues)

Croisée aujourd’hui, Caroline, gentille passante de 68 ans qui me demande ce que va devenir le cinéma à l’abandon que je suis en train de prendre en photo. Il était prévu des gites de luxe pour touristes, avant le Covid, ou un hôtel, en tout…

Passages

J’ai une fascination pour les vieux endroits de passage terrestres, vieilles gares de train et de bus. Lorsque j’ai voyagé en Argentine, ce n’était pas les hôtels où je me posais qui étaient un petit chez moi temporaire : on a vite envie d’en sortir…

Münchner bar

La jeune Allemande qui est en face de moi minaude tellement, vertigineusement penchée vers lui, elle rit si sonore, elle sourit si grand, elle envoie ses cheveux à gauche, à droite, je suppose qu’ils sentent bon, elle a les mains qui vibrent vers les siennes,…