Testament hivernal

Je suis en train de faire les fonds de tiroir de mon disque dur comme on ferait le ménage de son secrétaire, pour en sortir tout ce qui n’a jamais vu le jour. En cette période de couvre-feu hivernal, alors qu’aucune (contre-)révolution ne se dessine…

Présentation sur un deuxième site

Qu’as-tu à savoir sur moi avant qu’on se rencontre ? Tiens, je te commente un peu mes choix : Je parle français : oui, c’est ma langue paternelle et celle de mon pays (au moins depuis 1946), je l’aime, je l’écris, je voudrais même la chanter, la défendre…

Présentation sur un premier site

J’en suis à la moitié de ma vie et je dois encore faire le chemin de Co* de St* à S* (de moi à moi et voir qui arrive au bout), écrire un roman de science-fiction à Astrakhan (après avoir fait le tour de la Mer Caspienne…

Un été 2020

Quand j’étais adolescent j’avais eu l’idée d’écrire une pièce de théâtre. Je n’avais qu’une vague idée du thème et un titre seulement : Dans le deuil du défunt empire. Des enfants trainaient dans les ruines de leur pays. Ils se remémoraient leur jeunesse et parlaient…

Mon baptême du vol onirique

Il y avait ce rêve, un matin, qui m’empêche de dormir, ce soir. Il y avait une vieille voiture des années 1980 et Claudia. Je crois que nous la chargeons et que nous devions aller en voyage tous les deux, seuls, et que cette perspective…

Erotisme conservateur

Une femme me parlait de Jean Genet, mais j’avoue ne pas être très intéressé par lui et n’irai pas, jusqu’à nouvel ordre, au-delà de la très chouette chanson de Babx (cf. ci-dessous), extrait du non moins bel album Cristal Automatique. Le jour où ma propre…

Présentation sur Babelio

J’aime la littérature qui m’aide à comprendre le monde dans lequel je vis – d’une richesse infinie – car je suis une personne libre, heureuse et occupée, qui n’a pas besoin de “s’évader”, d’“oublier” ou de se divertir. Ainsi, je préfère, par exemple, les récits…

J’ai quitté la vie de bureau…

…pour travailler dans ce genre d’endroits, comme ce cloître où on peut vivre son exil social au sein de la ville, et dans la conversation exclusive du meilleur de l’humanité, en toute quiétude, caressé par les rayons du dernier soleil de la région et quelques…

Oser le silence

Cela fait maintenant trois personnes qui me sont proches (ou dont j’aurais voulu être proche) qui me font remarquer que je parle beaucoup pendant les conversations. Une des trois rajoute : et en plus tu ne regardes pas la personne avec qui tu parles, tes…

Un peu de mon œuvre

J’ai dormi chez eux, ce n’était pas prévu. On devait juste se revoir, recoller les morceaux, refaire un peu connaissance après toutes ces années où ils avaient été Parisiens et moi d’ici et d’ailleurs, nos chemins se séparant ainsi, faute de temps de leur part…