Le poème de poèmes

Athanasius de Berton avait écrit un poème de 8 vers, en alexandrins, puis a pris chacun des vers pour en faire le premier ver d’un poème à part entière, soit 8 poèmes qu’il a appelé « poème de poèmes ». Peu de gens ont compris…

C*, capitale des écrans

Des écrans tout le tempsEt des écrous partoutDes creux au lieu de gensEt j’écris mon dégoût Il faut dire qu’à C*, dès l’hiver 2019, des projecteurs à lumières sont apparus dans les rues, qui devaient permettre d’illuminer les bâtiments pour Noël, mais pas en les…

Pique-nique dans le Ciel

A Mélanie B. – février 2016, un jour où sa poitrine, loin là-bas chez elle, lui faisait horriblement mal, comme on chante une comptine à une enfant, pour espérer qu’elle ait un effet magique. Un bisou sur la joue Deux bisous dans le cou Des…

Pissant mes ex-crémants de la veille

Il est normal qu’à force d’avoir de la merde sous les yeux à longueur de temps, ils aient de la merde plein la tête, et donc qu’ils ne puissent faire autre chose que de déféquer lorsqu’ils parlent (ils n’écrivent plus, ils ne savent plus le…

L’I fait

Si le rock fait l’R, que fait l’I ? I. L’I fait papillon Elle ; électrocution immédiate ; attends un peu ; peut-on dire alors après-demain ? ; maintenant souriants et mains tenues ; nus cœurs battants quand ils (voyeurs !) ; heur amoureux dans une vie à deux ; demi-oranges, salades de…

Suivi(e) (d’un rien)

Suivie : une femme. Qui avait des oiseaux en vol noirs sur le haut du dos. Sans regarder la direction des rails. (Avoir bien vite fait de) Me tromper. Perdre dix minutes sur l’itinéraire de la raison. Que je n’avais pas (re)gagnée(s). Ne plus désirer…

Comptine(s) improvisée(s) en attendant la fin de l’orage

(A chantonner comme une comptine) Version masculine Nous attendons tous que cela cesse C’est un moment à coïncidence A gagner le concours de circonstance Si captif aux côtés d’une princesse Allez nuage, pousse pousse pousse Allez ciel, pisse pisse pisse Allez orage, passe passe passe…

Mots-passages, hall de gare et trains

Quelqu’un pense que ce serait drôle d’écrire à quatre mains des textes où les mots seraient dès lors des mots-passages comme un hall de gare où on se retrouve attendant bien que l’un aille à Paris, l’autre à Bruxelles, l’autre attende quelqu’un qui vient de…

Tant qu’il y aura des sirènes

I Il est donc quelqu’un en moi que je combats pour me grandir. Il [faudra un] voyage difficile pour que je distingue ainsi en moi, tant bien que mal, l’individu que je combats de l’homme qui grandit. Je ne sais ce que vaut l’image qui…

User des phrases choc… mais pas des usagées déjà

Pendant qu’ils rédigeaient ensemble leur texte sur la littérature, l’un demanda à l’autre : — Qu’est-ce que tu penses d’écrire « la littérature est le grand carnaval des mots » ?— Mmm, c’est joli mais il faudrait nuancer…— Non, il nous faut des tournures ‘choc’, les gens ne retiennent que…