La fontaine est profonde – Les frères Jacques (Jacques Labrecque)

Un jour de grande compétition nationale de la reprise de merde de Téléphone1, avec son lot d’ados vociférateurs et de vieux fans de Clapton, j’ai trouvé, chez moi, le chaînon manquant entre la chanson à boire de la dive bouteille rabelaisienne (« quand je bois du vin clairet ») et Manu Chao !

Je n’ai pas déniché mieux, sur Internet, qu’une version avec instrumentation classique mais celle que j’ai dans l’album « Les FJ chantent les poètes », avec guitare, est bien plus dynamique.

Si j’étais producteur, j’en ferais le tube de l’été 2016 !

Note

  1. Un pléonasme ?