Mon Cœur et un concert se raccrochent peu à peu

Un 26 janvier 1998 à 20h30, on payait en francs, j’étais jeune et b… énévole dans une association et nous avions reçu le violoncelliste Tom Cora, la harpiste Zeena Parkins, le génial Luc Ex et un batteur, venus mettre en musique Sainte-Jeanne des Abattoirs de Bertold Brecht. Un soir d’hiver mon cœur s’est décroché le temps d’un concert et le violoncelle entrait dans ma vie comme le dépucelage de mes oreilles (qui croyaient en avoir entendu d’autres) et comme une évidence à la fois. Pour vous donner une idée, il me semble qu’ils avaient alors adapté ce morceau sans la voix :

Le cours du bœuf montait, il fallait produire, la harpe s’emballait. Le cours du boeuf descendait, on criait, il fallait tout vendre pour rien, ça crissait de partout, c’était fou c’était génial, ça parlait déjà de la crise asiatique, de l’Argentine, de 2008 et de 2020 !
Nous eûmes un autre concert à la MJC, un de mes premiers concerts non-fumeurs car le violoncelliste new-yorkais souffrait d’une maladie à la gorge1. Tom Cora mourut quelques mois plus tard et jamais je n’eus le temps de devenir qu’un infâme massacreur d’archet incapable d’aller plus loin que la quatrième position. 1998 la France, gagnait la coupe du monde de football.

Vingt ans plus tard, nous gagnions à nouveau la coupe du monde de football, et surtout, l’association, après que j’ai saoulé pendant des années ses dirigeants pour qu’ils sortent un jour en CD le concert que je savais enregistré, a sorti un double disque.

Je l’achetai, ne pas le faire eût été une faute grave, mais … je n’ai pas de tourne-disque. Enfant de la cassette, du CD puis du MP3, je n’ai jamais été familier du disque, et je ne pense pas en acheter d’autres par la suite. J’aimerais quand même pouvoir écouter ces 45 tours… Il faudra donc que j’achète un tourne-disque avant 2048 qu’on gagne encore la coupe de foot Coca-Cola ball joué par des robots ?

Photo d’entête : (sans titre) par A Hope Once Lost

Note

  1. Un cancer, je crois ; en cours de biologie je m’intéressais plus à l’anatomie superficielle des femmes qu’aux maladies qu’un corps humain peut attraper
(PdB) Écrit par :