Münchner bar

Last updated on 10 mai 2019

La jeune Allemande qui est en face de moi minaude tellement, vertigineusement penchée vers lui, elle rit si sonore1, elle sourit si grand, elle envoie ses cheveux à gauche, à droite, je suppose qu’ils sentent bon, elle a les mains qui vibrent vers les siennes, elle parle fort la jambe qui empiète tout ce qu’elle peut sur lui, le visage près à être embrassé, elle est à deux doigts de se jeter sur lui, a presque déjà collé sa langue sur ses lèvres à lui en s’avançant pour rire, gagnant centimètre par centimètre ; et lui en bon homme se sent désarçonné, acculé, petit garçon qui n’y croit pas, qui n’ose pas réaliser et j’en rougis aussi, comme éclaboussé.2

La Russe, plus âgée, était arrivé en parlant de Tinder, de Facebook3, elle aussi paraissait joyeuse mais s’est retrouvée à écouter son petit chauve. Ils ont eu l’air penseurs et devaient parler de choses sérieuses.

Et derrière eux, dehors, il pleut.

Notes

  1. Presque trop, c’est dommage, ça lui donne parfois un léger air niais, je crois qu’elle est belle..
  2. Elle est peut-être aussi un peu bête, on n’en sait rien. Peut-être qu’elle raconte des inepties et qu’il a accepté une invitation par politesse mais n’a aucune envie d’elle. A toi aussi ça t’es arrivé. Tu avais en vue une fille mieux que celle qui te collait au mur, qui faisait partie de ses amies et qui t’a préféré un Polonais avec qui elle a un enfant maintenant, heureuse Nadia qui a fait le bon choix et pour qui tu as laissé s’enfuir celle-là qui se collait à toi. La seconde c’était en Chine et tu t’es dit que c’était que c’était trop facile, qu’elle devait être une espionne, tu t’es vu l’objet d’un chantage et obligé de te faire agent pour éviter le scandale d’un faux viol, qu’elle et le service qui la payait auraient inventé. Apparemment tu t’étais trompé et tu as perdu une jolie prise que tu n’avais même pas pêchée. Mais, bon, lui, il doit savoir ce qu’il fait, tu ne vas pas aller lui dire de foncer sous peine de le regretter. Elle ressemble un peu à Helena Noguerra et surtout une autre, avec une grosse poitrine et un visage moins beau, qui jouait dans des sitcoms… on n’est peu de chose, je ne vois plus son nom.
  3. C’est tout ce que j’ai compris.
(=S=) Écrit par :