Rimbaud, un silence si sincère

Lorsqu’on évoque Rimbaud, on ne devrait pas minimiser la beauté et la sincérité de son silence.

Combien auraient dû se taire une fois leur petit puits de choses à dire (é)puisé ? Ne trouvez-vous pas que le 6ème arrondissement de Paris manque de gens morts en artistes – en duel, cocaïnés, dans un accident de voiture de luxe, suicidés du haut de leur génie insoutenable – ou de marchands d’armes ?

Photo d’entête : “Silence ~ say nothing” par JULIAN MASON

(PdB) Écrit par :