Téléphone mobile (2003) par Feng Xiaogang

Film chinois sans grand intérêt, narrant les malheurs d’un homme adultère piégé par son téléphone portable… Un peu long, assez mal narré (quelques lourdeurs sur des détails, des scènes humoristiques qui n’arrachent qu’un sourire – jeux de mots dans la version originale perdus à la traduction ?) , avec un rythme trop lent lent, une psychologie presque absente, peu de détails étonnants pour un spectateur occidental désireux d’observer le choc des cultures et avide d’exotisme civilisationnel…